Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

psy - Page 4

  • Stage d'auto-hypnose

    Journée d'auto-hypnose, samedi 31 octobre à Marseille

    Au cours de cette journée, vous découvrirez les techniques de base de l'auto-hypnose, des techniques spécialement choisies pour leur simplicité, leur efficacité et la manière dont elles se complètent.

    Un état de bien-être
    Une technique pour se mettre soi-même en état modifié de conscience, et accéder ainsi à un état de relaxation profonde (ondes alpha et téta)

    Gestion du stress
    Un procédé simple mais efficace, pour diminuer le stress, examiner confortablement les situations de tension, prendre conscience de ses réactions et en reprendre le contrôle.

    Changement de comportement
    Une technique de changement adaptable à de nombreuses situations

    Tarif journée 70 €

    Animateur :
    Régis FAGOT BARRALY, Maître praticien en Hypnose Ericksonienne, Formateur en Gestion du Stress

    Lieu du stage:
    Espace Lumière, 38 Boulevard Périer, 13008 Marseille

    Date et horaires : samedi 31 octobre de 9h 30 à 17 H 30. Installation entre 9h 30 et 10 H

    Renseignements 06 09 05 63 52
    Réservation indispensable. Pour les personnes n'ayant pas réservé à temps, d'autres dates seront spécifiées.

    Réservations : Envoyer un chèque de 20 euros à l'adresse suivante :
    Régis Fagot-Barraly, Espace Lumière, 38 Boulevard Périer 13008 Marseille
    Aucun chèque ne sera encaissé avant le stage.

    Cliquer ici pour être tenu informé des stages

    Matériel : Si possible, munissez-vous d'un lecteur de CD, et prenez de quoi écrire.

  • Du stress au plaisir

    Du stress au Plaisir, le cerveau en action (Le titre de la première édition était "un cerveau dans la tempête")

    Livres 009.jpg

    Ce livre nous parle de nos mécanismes : le Stress, le Plaisir et l'intelligence

    C'est que le corps humain est une machine biologique qui a ses limites, celles d’un petit robot programmé par la nature. Doté de mécanismes de survie d’une ingéniosité extrême, le petit robot humain a été prévu pour la campagne et non pour la ville...

    Comment protéger notre système nerveux et en tirer le meilleur parti ?

    Les médecins et les thérapeutes trouveront là une mine d'informations, en provenance d'horizons scientifiques différents : l’intelligence artificielle, la zoologie, la biologie, la neurologie, la paléontologie… ces connaissances étant comparées entre elles dans un langage technique accessible à tous.

    Du stress au plaisir de faire...

    Les enseignants et les parents, de même que les personnes chargées d'animer des équipes, trouveront dans ce livre des éléments utiles pour épauler et motiver les personnes dont ils ont la charge.


    Parmi les sujets abordés :
    - le mecanisme du stress
    - le stress au quotidien et le stress au travail
    - les angoisses, la dépression
    - combattre le stress par le contrôle de la respiration
    - le mécanisme du plaisir, les addictions et la motivation
    - les états de relaxation (avec les mesures associées) favorisant la créativité

    154 pages, 23 schémas et illustrations, 19.50 € (environ 29 dollars canadiens).

    Pour commander le livre, cliquer ici

  • Le stress au travail

    Le stress au travail toucherait une femme sur 3 et un homme sur deux, selon une étude commentée hier par TF1. Selon les chiffres annoncés, 400 personnes se sont suicidées l'année dernière en France sur leur lieu de travail. Le stress, et en particulier le stress des cadres, semble être un phénomène récent hélas, en accélération vertigineuse. Pourquoi?

     

    L’accélération du rythme de travail

    La compétition internationale augmente du fait de l’émergence de nouvelles puissances économiques comme la Corée, la Chine, l’Inde, etc… Rude concurrence pour les entreprises.

    Pour les salariés, cela se traduit par le risque est d’être rapidement dépassés, de ne plus être assez compétitifs. Si l’entreprise délocalise, l’employé peut se retrouver au chômage, ou être amené à changer de région ou de secteur d’activité pour retrouver du travail. Le système syndical tente de s’opposer comme il peut aux délocalisations, mais sans grand succès. Les gouvernements essaient également d’endiguer ce phénomène, mais on ne peut pas aisément lutter à l’échelle d’un pays, contre un phénomène international.

    Pour éviter les risques de chômage, ou au moins les différer le plus longtemps possible, tout le monde est amené à travailler à la fois vite et bien, ainsi le rythme s’accélère.

    Cette accélération du rythme de travail, a commencé il y a plusieurs dizaines d’années, lorsque le Japon s’est lancé dans la course internationale, devenant un partenaire économique incontournable pour les pays du monde occidental. Depuis ce moment-là, le rythme de travail subit une accélération régulière, l’accélération n’est pas assez rapide pour qu’on puisse en percevoir les effets sur une année, mais elle est évidente à l’échelle de la décennie.

    Les cadres entraînés dans la tourmente

    Les cadres, dont le rôle est de coordonner les efforts des employés, sont entraînés avec eux dans cette course de vitesse. Mais à la différence des employés, ils y sont entraînés en tant que responsables, ce qui les met en position difficile.

    Aux yeux de leurs collaborateurs, les cadres peuvent en effet apparaître comme les instigateurs du stress généralisé. S’ils tentent de calmer le jeu en acceptant des accommodements, ils peuvent aussi apparaître comme des rabats joie auprès de leur direction. C’est l’inconvénient du rôle d’intermédiaire : lorsque les choses vont bien on reçoit les félicitations de toutes parts, mais lorsqu’elles vont mal, on doit encaisser des reproches, et on se retrouve dans la position du bouc émissaire idéal.

    Des cadres isolés dans l’adversité

    La pression est d’autant plus difficile à vivre pour les cadres que de par leur fonction, ils sont très isolés. En effet dans la pratique, le cadre jouit souvent d’un bureau individuel, un espace confortable qui lui permet de travailler dans le calme, mais qui l’isole aussi de ses collaborateurs et de ses homologues.

    Face à une situation inconfortable, les employés se regroupent et se serrent les coudes au sein de leurs syndicats, qui ne les protègent plus aussi efficacement qu’avant, mais qui continuent à les soutenir, au moins psychologiquement.

    Les membres du Comité de Direction se serrent les coudes également. Même s’ils sont quelquefois soumis à rude épreuve de la part des actionnaires ou des concurrents, ils peuvent au moins se concerter sur la meilleure manière de réagir aux pressions. Le fait d’être soumis collectivement à une pression extérieure, resserre un peu plus les liens du groupe et allège le poids chacun. Le risque est toujours là, mais il est beaucoup plus facile à supporter d’un point de vue psychologique.

    Les cadres sont donc, au sein de l’entreprise, les personnes les plus exposées aux stress, d’autant plus que très souvent ils sont en compétition entre eux. Cette compétition est dans leur culture, mais elle est également entretenue dans le but de placer aux postes clefs, des gens compétents et réactifs. La compétition à ce niveau, est sans doute une nécessité, mais c’est aussi un élément d’isolement à prendre en compte dans les facteurs de stress.

    Limiter les dégâts…

    Au siècle dernier du précédent millénaire, on voyait surgir hors de leur tanière, de ces cadres autoritaires, reprenant à leur compte toute pression extérieure, comme s’ils en étaient les décideurs : ils croyaient ainsi mieux asseoir leur autorité.

    Aujourd’hui pour un cadre, il est préférable de se positionner autrement vis-à-vis de ses collaborateurs. C’est possible en faisant ressortir les contraintes que l‘on est obligé d’accepter au quotidien, comme la conséquence d’événements extérieurs à l‘entreprise. Quand on y réfléchit, aucun cadre n’est vraiment l’auteur des contraintes qu’il impose. Les contraintes que l’on transmet à ses équipes, proviennent généralement d’une évolution des rythmes ou des techniques, auxquels l’entreprise est amenée à s’adapter, et qui sont répercutées à l’ensemble des personnels concernés.

    Le cadre moderne peut donc continuer à avoir des exigences et à placer la barre très haut, de façon à maintenir un niveau de qualité élevé, et du même coup un niveau de qualification suffisant, ce qui est encore la meilleure garantie de sécurité. La manière la plus facile d’y parvenir, c’est de se positionner non pas comme l’auteur des contraintes, mais comme un facilitateur, comme une personne susceptible de limiter les dégâts face à l’extérieur.

    Pour être crédible dans cette forme de communication, il faut évidemment disposer d’éléments concrets permettant de faciliter la vie quotidienne dans l’univers du travail. La manière la plus constructive d’y parvenir, est de déployer un maximum de créativité, afin de gérer le changement en profitant de toute opportunité permettant un meilleur confort.

    Le cadre peut ainsi retrouver sa fonction naturelle : inventer des solutions nouvelles, permettant de créer les conditions les plus confortables pour un travail efficace.

     

  • Du Stress au plaisir...

    Du Stress au plaisir de faire...

    ... Tel est le sujet de mon dernier livre, il vous sera particulièrement utile si vous êtes therapeute, enseignant ou parent...Cerveau T.jpg

    Et je vous invite à la présentation de ce livre, Un Cerveau dans la Tempête, à la librairie Etincelles d'Eveil, située à Cavaillon, près d'Avignon, le vendredi 29 Mai a partir de 14 Heures 30.

    Je pourrai a cette occasion dedicacer ce livre aux lecteurs qui le désirent.

    Détails sur ce livre : cliquer ici >>>>>>

     

    La librairie Etincelles d'Eveil

    Elle se trouve au centre ville de Cavaillon :

    Librairie Cavaillon 001.jpg

     

     

     

     Adresse : 65, Boulevard Paul Doumer  84300 Cavaillon

    Telephone : 04 90 71 62 89

    Plan d'accès :

     


    View Larger Map