Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vivre sans stress dans un monde agité - Page 3

  • Don aux victimes des attentats

    Vous pouvez faire un don à la FENVAC

    La fédération nationale des victimes d’attentats et d’accidents collectifs a été créée en 1994. Il s’agit d’une association de défense de victimes. Elle agit dans le seul intérêt des victimes.

    Ses objectifs ? L’entraide, la solidarité, la vérité, la justice et la mémoire, dans le cadre d’un accompagnement des victimes et des familles endeuillées sur plusieurs années.

    la FENVAC a été intégrée à cellule interministérielle d’aide aux victimes

    L’association est reconnue pour sa longue expérience et son intervention très spécifique. Si bien que suite aux attentats du 13 novembre, la FENVAC a été intégrée dans la cellule interministérielle d’aide aux victimes mise en place par les pouvoirs publics.

    Ils se sont déjà mis au travail : en cinq jours, ils ont traité près de 10 000 appels de familles et de proches endeuillées. Ils ont pu répondre aux questions et aux premiers besoins exprimés.

    Ils sont présents sur le terrain, puisqu’ils ont un bureau au centre d’accueil des victimes et des familles situé à l’école militaire. Ils reçoivent les victimes au quotidien pour les aider.

    En résumé, la FENVAC est omniprésente pour aider les victimes des attentats du 13 novembre.

    Si je vous écris à ce sujet, c’est parce que la situation est exceptionnelle. Le nombre de victimes est important ; les morts, les blessés physiques, mais aussi les personnes ayant subi un traumatisme psychologique.

    En conséquence, l’association a besoin d’augmenter très fortement et très rapidement ses capacités de réponse et d’accueil.

    Pour faire un don cliquer ici :

    Faire un don à la FENVAC

     

  • Comment vivre nos émotions positivement

    Soirée : Comment vivre nos émotions positivement

    A Lyon, vendredi 29 mai à 19 heures

    Les émotions nous sont familières, pourtant elles nous prennent souvent au dépourvu... car elles sont parfois soudaines, et si fortes...

    - Mais au fait à quoi servent-elles ? Et si on les détaillait une par une ?

    - Comment sont-elles décrites par la science, la peinture et la bande dessinée ?

    - D'où surgissent-elles ? Comment ne plus en être victimes ?

    - Et comment tirer parti de l'immense énergie qu'elles nous apportent ?

    Par Régis Fagot-Barraly, hypnothérapeute, auteur de "Que faire de nos émotions"

    Lieu : librairie Shambhalla, 7 rue Aimé Collomb, Lyon
    PAF : 8 €

    Cette conférence sera suivie le 13 juin, d'un atelier sur le même sujet.

     

  • Solidarité Népal

    Suite au tremblement de terre survenu au Népal, la Fondation de France se mobilise pour venir en aide aux sinistrés.

    Nepal.jpg

    Vous pouvez adresser vos dons par chèque à :

    Fondation de France
    BP 22
    75008 Paris

    ou en ligne ici : Solidarité Népal

    Cette civilisation, qui a tant apporté à l'humanité, a besoin de notre aide maintenant. C'est une bonne occasion de montrer aux Népalais, qui nous ont transmis cet héritage culturel, combien nous les apprécions.

  • L'histoire de votre vie

    Et si vous écriviez l'histoire de votre Vie ?

    D'une certaine manière vous l'avez déjà écrite... dans les faits... mais vous pourriez peut-être en faire un récit, pour vos enfants, vos petits-enfants... ou même, pour une diffusion plus large...

    Les conseils de base

    • Certains écrivent avant tout pour leurs proches, en racontant des événements qu'ils ont partagés avec eux. C'est ce qu'on appelle une biographie de type « mémoires » : son but est de faire revivre au lecteur des expériences qu'il connait déjà plus ou moins, et qu'il va pouvoir aborder sous un autre angle.

    • D'autres auteurs désirent s'adresser à un public plus large, et choisissent une biographie du type témoignage, dont le but est de décrire une expérience de vie singulière : dans ce cas le lecteur est invité à partager une expérience inédite, voire à s'identifier à l'auteur.

    Pour donner vie au récit, il est conseillé de procéder comme pour un roman :

    • décrire les lieux avec soin

    • installez une tension dramatique

    • découper le récit en plusieurs chapitres : on choisira des épisodes marquants, dont l'ensemble forme un tout cohérent

    • Tout moment particulier, toute expérience importante permettant de révéler l'un des traits de votre personnalité, constituera un bon chapitre

    • Veiller à ce que l'ensemble des épisodes choisis, donne une vision globale de votre personnalité

       

    Une bonne occasion de prendre du recul

    Ecrire sa biographie, permet aussi de prendre du recul par rapport à nos expériences quotidiennes, que nous n'avons pas forcément eu le temps d'analyser sur le moment. Certains prétendent que c'est là une excellente thérapie, en tous cas c'est une occasion de partager vos émotions et votre vision personnelle de la vie, en entraînant le lecteur avec vous dans une histoire intéressante.

    • Personnellement, je conseille de distinguer pour chaque épisode :

      • la situation extérieure, décrite de façon objective

      • puis les émotions, forcément subjectives, qui se sont produites en vous

      • enfin vos jugements sur la situation, la conclusion que vous en avez tiré sur le moment

    • Ainsi la succession des épisodes va définir une évolution de votre vision de la vie

    • Et à la fin de l'histoire, le lecteur comprendra comment vos différentes expériences ont participé à forger celui que vous êtes aujourd'hui

    • Pour que le lecteur ait envie de vous lire jusqu'au bout, il faut que l'histoire paraisse originale; mais pour qu'il puisse s'identifier au personnage, il vaut mieux que ce dernier paraisse ordinaire, tout simplement humain. Faites comme si n'importe qui à votre place, aurait suivi la même logique que vous : Un personnage ordinaire, dans une histoire hors du commun, voilà le secret d'une biographie réussie !

    Par où commencer ?

    • Avant de vous lancer dans l'histoire, décidez à quel genre de lecteurs vous voulez vous adresser : vos proches, ou un public plus large ? Puis le type de biographie : vos mémoires ou un témoignage original...

    • trouvez des détails qui serviront votre récit, pensez-y tranquillement

    • Définissez les grands chapitres (épisodes), puis lancez-vous

    • faites relire votre texte, un œil neuf est toujours utile ; toutefois, ne vous croyez pas obligé de tenir compte systématiquement des remarques qu'on vous fait, il faut avant tout rester vous-même. Van Gogh, s'il avait écouté les autres, n'aurait pas peint comme Van Gogh...

    • si certains événements impliquent d'autres personnes, comme c'est souvent le cas, il faudra penser à leur faire lire les passages qui les concernent, afin de vérifier s'ils sont à peu près d'accord... sinon ils risquent de se fâcher lors de la publication du livre...

    Comment diffuser vos écrits ?

    Vous pouvez choisir le format papier, en passant par une entreprise qui imprime à l'unité, comme TheBookEdition ou Lulu, ou plus simplement le format électronique pour tablettes et liseuses, en suivant les conseils de ce guide :

    kindle